Attention il n'existe pas de formation au mannequinat, ni au défilé, ni à la pose photo méfiez vous des vendeurs de rêves et consorts.
Ce milieu dépend uniquement de votre physique, vous l'avez ou ne l'avez pas !

Notre sélection de sites pour plus d'informations : www.synam.org
(Syndicat national des agences de mannequins)

[© Scoopcasting.com]

Plusieurs écoles de comédie existent, cependant la législation sur la formation de comédien n'est pas claire, aucun agrément n'a réellement été mis en place par le ministère de la culture ainsi n'importe qui peut monter une école de comédie donc méfiez vous.
Dans le cadre de vos formations universitaires il existe des filières d'art dramatique permettant de préparer les concours d'entrée au conservatoire national supérieur d'art dramatique.
Plus d'information ici : www.cnsad.fr
La formation coûte chère comptez entre 200 et 400 euros par mois suivant les formules, le contenu, la qualité des enseignants,
le nombre d'heures hebdomadaires et la réputation de l'école.
Cependant les écoles ayant pignon sur rue et connues ne sont pas forcément un gage de bonne formation.
Certaines étant devenues de vraies entreprises à but lucratif.

Notre conseil ? Privilégiez une petite école où vous ne serez pas plus de 20/25 maximum par classe et où le directeur prendra le temps de vous reçevoir,
le côté humain est essentiel dans ce métier ne le négligez pas ...

Aucune sélection de sites d'école, nous vous invitons à vous faire votre propre avis !

[© Scoopcasting.com]

La voix est un don de Dieu, on peut la travailler et doit la travailler via des cours de chants auprès de professionnels reconnus, mais si vous n'avez pas ce don naturel dès la base il est inutile de vous acharner dans des cours couteux qui ne vous amèneront nul part.
Sauf bien sur si vous avez décidé d'en faire une passion et non pas un métier.
Si votre but est de devenir une star nous vous conseillons de ne pas vous faire d'idée vous allez (sans vouloir faire de jeu de mot) rapidement déchanter, tellement de candidats et si peu d'élus. Avec un secteur discographique en crise financière à cause des téléchargements illégaux de musique sur le net, de nombreux artistes se sont vu voir leurs contrats rompus sans préavis avec leurs maisons de disque.

Notre conseil : Vivez votre passion mais ne vous acharnez pas à vouloir vivre DE votre passion, si vous avez du talent, de la persévérance dans votre travail accompagné de quelques cours de chant avec de bons professeurs vous serez un jour reconnu ... le principal étant de ne rien attendre et de vous faire plaisir ...

Cependant les cours de chant ne sont pas donnés non plus donc choisissez bien vos professeurs et vos écoles.
Notre sélection de sites pour plus d’informations : www.yadlavoix.com et www.manufacturechanson.org (forum)

[© Scoopcasting.com]

La danse est avant tout une passion. Danse classique, moderne, jazz, hip hop, salsa, ... peu d'élus et beaucoups de candidat(e)s ...
il existe des milliers de cours sur Paris dans toutes les formes de danse.

Nous vous conseillons l'école de Danse du marais : www.paris-danse.com sinon renseignez vous auprès de votre mairie vous avez sûrement des cours de danse juste à côté de chez vous ;)

Dans tous les cas avant de postuler à un casting renseignez vous :

L'entreprise existe t'elle ? nous vous conseillons de le vérifier sur www.infogreffe.com
L'agence existe t'elle, demandez leur leur numéro de licence d'agence, il est obligatoire ! www.synam.org
Bien lire un contrat avant de le signer, en cas de doute ne signez rien !
Il est trop tard ? Vous avez l'impression d'avoir été arnaquée ? Rassemblez toutes les preuves tels qu'un reçu, une copie de mail, une publicité, etc ... et contactez rapidement un avocat, vous avez normalement des permanences gratuites mensuelles dans la mairie de votre ville.

Vous pouvez aussi vous adresser à la DGCRF (Direction Générale de la concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes)

En espérant que ces quelques conseils vous serviront, si vous avez une remarque, une question, une précision voir une rectification à faire
(nous n'avons pas la science infuse) n'hésitez pas à nous en faire part par mail à : castings@scoopcasting.com (mettre "conseil" en objet) merci.

[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER

L'univers de l'audiovisuel fait rêver mais il n'est pas toujours rose.
Ses 35 000 professionnels doivent faire face à la précarité, à des budgets en baisse et à l'intermittence des contrats.
Mais, passion, aventure et créativité peuvent être aussi au rendez-vous.

DESCRIPTION DU METIER

La production recherche et gère l'argent nécessaire à la réalisation d'un projet et assure sa diffusion en collaboration avec les sociétés de distribution.
Les diffuseurs de télévision (TF1, Canal +, France Télévision) et les principaux distributeurs (UGC, Paramount, Pathé) sont devenus les plus importants financeurs de l'industrie cinématographique.
À la télévision, certains animateurs vedettes deviennent leurs propres producteurs (Expand images, Réservoir prod, Morgane productions par exemple) et vendent leurs émissions aux chaînes de TV.

- Le producteur :
Il sélectionne le scénario et participe au choix des acteurs. Il est à l'origine du financement du film. Le plus souvent, il dirige une société de production.

- Le producteur de télévision :
Il est le gestionnaire du budget d'une émission et peut participer directement à l'écriture et à la réalisation du scénario.

- Le directeur de production :
Il représente le producteur sur le tournage. Il choisit les collaborateurs, négocie les contrats d'interprètes et de techniciens, se charge des demandes administratives pour les autorisations de tournage, contrôle les budgets, assure le paiement des factures et des cachets, veille au respect du plan de travail, réalise le bilan financier.

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION

Quel que soit le métier choisi, la priorité est de " faire du terrain ". Même avec une bonne formation en poche, on débute souvent en bas de l'échelle mais, selon ses capacités et avec un peu de chance, voire du " piston ", il est possible d'évoluer relativement rapidement. Beaucoup de choses se font par le bouche à oreille et la cooptation. Avant d'être directeur de production, on démarre comme assistant de production, la plupart des réalisateurs sont passés par la case assistant réalisateur ou scripte. Même chose pour les monteurs, les ingénieurs du son ou les chefs opérateurs, même si des formations techniques préparent plus particulièrement à ces métiers. Impossible d'entrer dans ce monde sans un grand investissement personnel.

LIENS UTILES :

ANPE culture et spectacle
50, rue de Malte
75011 - PARIS
Tél. : 01 53 36 28 28
Culture-spectacle.anpe.fr

CNC
Centre National de la Cinématographie
Service de l'action audiovisuelle
3, rue Boissière
75116 - PARIS
Tél. : 01 44 34 34 40
Cnc.fr



[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Artiste et technicien à la fois « l’ingénieur du son », appelé aussi chef opérateur son, travaille pour le cinéma, la radio ou la télévision. Il allie souvent pratique musicale et hautes technologies. L’univers du son n’est pas impitoyable, mais reste affaire d’initiés. Donc beaucoup d’appelés, peu d’élus.


DESCRIPTION DU METIER
L’ingénieur du son cinéma a pour mission de débarrasser le champ sonore de tous les bruits ou parasites qui compromettent la bonne compréhension des dialogues et de reproduire musiques et bruitages avec le plus de qualité et de réalisme possible. En fonction des conditions de tournage et des indications du réalisateur, il choisit le type de micro (posé, perché, caché…). Il doit faire des prises de son pour enregistrer les éléments nécessaires à l’habillage sonore des images et mixer les dialogues.

Pour l’ingénieur du son en studio, à la radio ou à la télévision, le son est, en quelque sorte, la matière première, paroles et musiques. Véritable homme-orchestre d’un album de musique, il enregistre chaque musicien séparément sur une seule piste et retravaille les sons, les aigus et les graves au mixage, imprimant ainsi une tonalité particulière. D’ailleurs, les musiciens sont très vigilants sur le choix de leur ingénieur du son qui est souvent musicien lui-même ou ancien musicien.


À la télévision, le chef opérateur du son de plateau garantit la qualité d’enregistrement d’une émission, qu’elle soit diffusée en différé ou en direct. À la régie plongé dans sa console, concentré sur la prise de son et le mixage, il peut intervenir en cours d’émission en introduisant des inserts sonores. Si l’émission est entièrement dédiée à la musique, il devra en plus avoir de solides compétences musicales.

A noter : les nouveaux types de supports (DVD, Internet…) tendent à redéfinir les rapports images/son et entraînent une polyvalence de compétence. Avec la numérisation son et image sont désormais traités sur les mêmes stations de travail.

ETUDES / FORMATIONS

Il existe peu de formations centrées uniquement sur les techniques de prises de son. A recommander pour débuter : un bac STI génie électronique, un bac pro maintenance de l’audiovisuel électronique. Après le bac préparer un BTS audiovisuel, option son dans l’un des 23 établissements publics ou privés.

Les formations techniques les plus pointues sont dispensées par l’Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son (ex-FEMIS) et par l’Ecole nationale supérieure Louis Lumière. Ces écoles recrutent après un concours très difficile.

Autres établissements très techniques : l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (Lyon), le Conservatoire national supérieur de musique et de danse (Paris), le Conservatoire national de région de Boulogne-B. et l’IRCAM avec Paris 6.

Des formations universitaires professionnelles existent également au niveau licence professionnelle et master pro : Dijon, Marne-la-Vallée, Toulon, Brest ; Aix-Marseille 1, Valenciennes, etc. (Consulter les SCUIO).

Toutes ces formations insistent, comme il se doit, sur les nouvelles technologies impliquées par le passage au son numérique. L’accès au métier par la pratique « sur le tas », lors des tournages par exemple, est de plus en plus rare.

A signaler aussi que le diplôme des métiers d’arts (DMA) régie du spectacle possède une option son.

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION

Les techniciens du son relèvent le plus souvent du régime de l’intermittence et les périodes de travail sont bien souvent entre coupées de période de chômage. Le preneur de son est payé à la semaine. Dans le service public radio et TV le technicien de production est rémunéré entre 1 600 et 2 500 € par mois. Le chef opérateur du son entre 1 700 et 3 400 €. L’ingénieur du son est au sommet de la hiérarchie des techniciens du son. Auparavant, même s’il possède une bonne formation initiale, il a pu être assistant son, bruiteur, moteur son, mixeur, reporter preneur de son.

LIENS UTILES :

Centre national de la cinématographie (CNC)
www.cnc.fr

VIDÉADOC

www.videadoc.com

Institut national de l’audiovisuel (INA)
www.ina.fr

[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Le danseur ou la danseuse interprète une œuvre chorégraphique destinée à être représentée devant un public.
Deux types de danse
- la danse classique et la danse contemporaine
- cohabitent aujourd’hui sur scène ainsi que de nombreux langages et styles chorégraphiques.
C’est probablement le métier du spectacle vivant le plus difficile.


DESCRIPTION DU METIER

Passer des auditions, travailler la technique au moins trois heures par jour, répéter un ballet pendant quatre à six heures suivies d’une représentation en soirée, tel est l’emploi du temps type d’un danseur.
De nombreux danseurs exercent également une activité d’enseignement.
Danser un ballet classique exige une technique parfaite alors qu’on demande à un danseur de ballet contemporain d’être créatif, spontané et inventif.
Cependant un travail quotidien acharné et une parfaite condition physique restent des impératifs absolus pour exceller dans ces deux formes de ballet.
Cette ascèse suppose un apprentissage précoce et conduit, en général à une reconversion entre 40 et 45 ans au plus tard. Sens du rythme, souplesse et bonne condition physique, patience et persévérance sont les qualités essentielles demandées.
Le danseur travaille sur scène, dans une salle de spectacles, sur un plateau de télévision, ou dans un studio de répétition. Le travail de nuit, pendant les jours fériés et le week-end est la règle. Le métier de danseur entraîne des déplacements fréquents, parfois à l’étranger. Cette passion s’exerce dans le cadre du régime de salarié intermittent du spectacle. Nombreux sont les artistes à vivre modestement.


ETUDES / FORMATIONS

Dans le cadre de l’Education nationale, des classes à horaires aménagés permettent d'effectuer des études du cours élémentaire à la 3e, puis de préparer l’un des 2 bacs technologiques suivants :

- bac techno de la musique et de la danse, option danse,
- bac techno technique de la musique et de la danse, option danse.
Les élèves poursuivent une scolarité normale avec des programmes d'enseignement général identiques à ceux des cycles traditionnels. Parallèlement, la danse leur est enseignée dans les conservatoires de région.

Conservatoires nationaux de musique et de danse, Opéra national de Paris, Centre national de danse contemporaine d’Angers, Ecole nationale supérieure de danse de Marseille, Ecole supérieure de danse de Cannes, de nombreuses écoles de danse existent et délivrent leur diplôme. La sélection à l’entrée est toujours sévère ! La plus prestigieuse reste l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris, même si on se destine au ballet contemporain.

Dans tous les cas, il est impératif de commencer très tôt l’apprentissage de la danse.


SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION

Seuls les danseurs étoiles peuvent prétendre vivre confortablement de leur art. Les autres sont intermittents du spectacle et ont le plus souvent une activité d’enseignement en complément de leur carrière artistique. Dans un centre chorégraphique national un danseur est payé aux alentours de 1 400 €. Le danseur peut progresser en trouvant des engagements auprès de compagnies ou de chorégraphes de plus en plus réputés - mais la concurrence est rude et la sélection sévère ! Autour de 40 ans beaucoup de danseurs cherchent une reconversion. Ils peuvent alors travailler dans l’enseignement, réaliser eux-même des chorégraphies ou assurer des fonctions d’organisation et de gestion pour des compagnies de danse, des théâtres ou des conservatoires. Mais là encore les places sont rares.


LIENS UTILES :

Fédération française de danse
20, rue St Lazare
75009 – Paris
Tél : 01 40 16 53 38

www.ffdanse.com

Centre national de danse
9, rue Geoffroy L’Asnier
75004 – Paris
Tél : 01 42 74 44 22

www.cnd.fr

[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER

Le chef de publicité appelé aussi responsable commercial, joue un rôle d’interface entre l’annonceur et l’équipe créative de l’agence. Il est l’homme qui lie entre eux tous les ingrédients nécessaires à l’élaboration d’une campagne publicitaire.

DESCRIPTION DU METIER

Les fonctions et les responsabilités du chef de publicité varient énormément selon la taille de l’agence. Dans une petite structure, il est “multi-casquettes” et autonome. Dans de plus grosses organisations, il est sous les ordres d’un chef de groupe.

Tout d’abord, le chef de publicité doit effectuer un travail commercial. Il entre en contact avec l’annonceur (le client) et définit avec lui des objectifs. Ils établissent ensemble le budget. Il réunit, par la suite, le maximum d’informations concernant le produit et son environnement. Il conçoit et propose une stratégie de campagne à son client et négocie les budgets.

Ensuite, au sein de l’agence, le chef de publicité présente son projet aux équipes techniques et artistiques. Il confie la création de la campagne à des “réalisateurs” et fait effectuer plusieurs études afin de cerner tous les enjeux de son projet. Il supervise le travail des créatifs et assure le suivi de la campagne.

D’autre part, il assume les relations avec le client durant toute la réalisation de la campagne. Il est aussi gestionnaire et s’emploie à ne pas dépasser les budgets. Si le cas se produit, il doit argumenter pour justifier les dépassements.

ETUDES / FORMATIONS

Au-delà du diplôme (généralement école de commerce, Maîtrise et 3ème cycle de gestion, d’information et de communication, Sciences Com', école de communication) les recruteurs recherchent des acquis précis dans les techniques du marketing ou de la communication. Il est également possible de s’orienter vers ce métier après une MST ou un IUP information-communication.

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION

La fourchette de salaires varie de 18 000 à 30 000 € bruts annuels en début de carrière, de 29 000 à 36 000 € pour un cadre confirmé. Dans une grosse agence le chef de pub peut être promu chef de groupe. Dans ce milieu cependant il est fréquent que la mobilité professionnelle soit indispensable à la promotion et à l’accroissement des responsabilités.


LIENS UTILES :

Association conseils en communication (AACC)
40, bd Malesherbes
75008 – PARIS
Tél : 01 47 42 13 42

www.aacc.fr

CELSA, Écoles des hautes études en science de l’information et de la communication
77, rue de Villiers
92200 - Neuilly-sur-Seine
Tél : 01 46 43 76 76

www.celsa.fr


[© Scoopcasting.com]





PRESENTATION DU METIER
Le chef de publicité appelé aussi responsable commercial, joue un rôle d’interface entre l’annonceur et l’équipe créative de l’agence. Il est l’homme qui lie entre eux tous les ingrédients nécessaires à l’élaboration d’une campagne publicitaire.

DESCRIPTION DU METIER
Les fonctions et les responsabilités du chef de publicité varient énormément selon la taille de l’agence. Dans une petite structure, il est “multi-casquettes” et autonome. Dans de plus grosses organisations, il est sous les ordres d’un chef de groupe.

Tout d’abord, le chef de publicité doit effectuer un travail commercial. Il entre en contact avec l’annonceur (le client) et définit avec lui des objectifs. Ils établissent ensemble le budget. Il réunit, par la suite, le maximum d’informations concernant le produit et son environnement. Il conçoit et propose une stratégie de campagne à son client et négocie les budgets.

Ensuite, au sein de l’agence, le chef de publicité présente son projet aux équipes techniques et artistiques. Il confie la création de la campagne à des “réalisateurs” et fait effectuer plusieurs études afin de cerner tous les enjeux de son projet. Il supervise le travail des créatifs et assure le suivi de la campagne.

D’autre part, il assume les relations avec le client durant toute la réalisation de la campagne. Il est aussi gestionnaire et s’emploie à ne pas dépasser les budgets. Si le cas se produit, il doit argumenter pour justifier les dépassements.

ETUDES / FORMATIONS
Au-delà du diplôme (généralement école de commerce, Maîtrise et 3ème cycle de gestion, d’information et de communication, Sciences Com', école de communication) les recruteurs recherchent des acquis précis dans les techniques du marketing ou de la communication. Il est également possible de s’orienter vers ce métier après une MST ou un IUP information-communication.

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION
La fourchette de salaires varie de 18 000 à 30 000 € bruts annuels en début de carrière, de 29 000 à 36 000 € pour un cadre confirmé. Dans une grosse agence le chef de pub peut être promu chef de groupe. Dans ce milieu cependant il est fréquent que la mobilité professionnelle soit indispensable à la promotion et à l’accroissement des responsabilités.

LIENS UTILES
Association conseils en communication (AACC)
40, bd Malesherbes
75008 – PARIS
Tél : 01 47 42 13 42

www.aacc.fr

CELSA, Écoles des hautes études en science de l’information et de la communication
77, rue de Villiers
92200 - Neuilly-sur-Seine
Tél : 01 46 43 76 76

www.celsa.fr




[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Le cadreur est responsable du cadrage de l'image et de l'harmonie des mouvements de l'appareil de prise de vues. Il travaille sous le contrôle du directeur de la photographie
« le chef op » dont il est le collaborateur direct. Il suit les directives du réalisateur,.
On l’appelle aussi caméraman ou opérateur image.

DESCRIPTION DU METIER
Une distinction est parfois établie entre les termes de cadreur et caméraman en fonction de la nature de la production. Le terme cadreur est généralement utilisé lors du tournage d’un film réalisé avec une équipe complète de techniciens. Il désigne le travail du technicien dont la principale, voire l’unique responsabilité est le cadrage. Lors d’une telle production, le cadreur est souvent assisté d’un ou deux collaborateurs.

Lors d’une production vidéo ou télévisuelle, avec une équipe réduite, le cadreur est plutôt appelé caméraman. Le caméraman/cadreur peut être conduit à régler l’éclairage et à superviser l’enregistrement du son.

Cadreur ou cameraman, il doit anticiper et suivre en permanence tous les mouvements des acteurs. En théorie, il est le seul à voir en direct les futures scènes du film. Parfois, certains réalisateurs raccordent une caméra à celle du cadreur pour avoir les mêmes images.

Certains cadreurs sont des spécialistes de l'utilisation d'équipements particuliers (Steadicam) ou de conditions particulières (hélicoptère, prises de vue sous-marine, médicale, montagne, reportage, etc.)

Dans tous les cas, le cadreur doit posséder un bon sens artistique, un esprit méthodique et surtout il doit être capable de travailler en équipe.

Le cadreur doit maîtriser les techniques de prise de vues : des panoramiques horizontaux ou verticaux maladroits, des suivis en travelling défaillants, des têtes « décapitées », des jambes tronquées, constituent avec beaucoup d'autres, les défauts principaux d'une mauvaise prise de vues que doit éviter tout cadreur professionnel compétent.

Pendant un tournage, et comme tout membre de l’équipe technique, le cadreur doit être disponible « à tout instant ».

ETUDES / FORMATIONS
Outre les formations techniques dans le domaine de la photographie, il existe plusieurs formations qui initient aux métiers de l’image et de la prise de vue.
- bac L spécialité cinéma et audiovisuel,
- BTS audiovisuel option métiers de l’image,
- licences pro techniques et activités de l’image (Marne-la-Vallée, Toulon, Dijon…)
- master pro cinéma et audiovisuel, réalisation et création (Paris 8, Lille 3…).
Et les diplômes des écoles spécialisées : Ecole nationale supérieure des métiers de l’image (www.femis.fr) ou Ecole nationale supérieure Louis Lumière (www.ens-louis-lumiere.fr) ou Ecole européenne supérieure de l’image (www.eesi.eu).

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION
Un cadreur sur un tournage est rémunéré à la semaine. Salaire : 1 470 €/hebdo. Le cadreur est en le plus souvent intermittent technique du spectacle. Il doit faire face à de plus ou moins longues périodes d’inactivité entre deux contrats. Il relève dans ce cas du système d’indemnisation du chômage particulier aux intermittents du spectacle. Les rares cadreurs permanents en CDI travaillent pour les sociétés publiques (plus rarement privées) de télévision. Le cadreur peut évoluer vers des fonctions de directeur de la photographie. Il peut également, mais c’est plus rare, devenir assistant réalisateur puis réalisateur.

LIENS UTILES
Centre national de la cinématographie (CNC)
Tél : 01 44 34 34 40
www.cnc.fr

Pole-emploi culture et spectacle
Tél : 01 53 36 28 28
www.pole-emploi-spectacle.fr



[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Faire connaître une marque, un artiste, une entreprise, une collectivité locale auprès des journalistes, telle est la mission de l’attaché(e) de presse. Ce professionnel, en majorité une femme, joue un rôle déterminant dans la diffusion de l’information auprès de l’opinion publique via les médias. Il peut aussi être chargé de faire circuler l’information à l’intérieur de l’entreprise.

DESCRIPTION DU METIER
L’attaché(e) de presse participe à la définition et à la mise en place de la politique de communication de l’entreprise. Il connaît parfaitement les caractéristiques du produit ou le fonctionnement de l’entreprise dont il est chargé de diffuser l’image. Il est en relation constante avec les principaux acteurs de l’entreprise afin de s’informer en continu. Il peut ainsi répondre aux questions techniques ou non des journalistes. Chargé d’alimenter ces derniers en informations, il rédige communiqués et dossiers de presse à leur intention et organise des évènements tels que les conférences de presse. Il établit le programme de ces manifestations. Le jour dit, il accueille invités et journalistes, propose des interviews exclusives. Il doit maintenir un contact personnel avec la presse et avec les journalistes des autres supports pour adapter son discours à leurs besoins d’information et les convaincre. Il cible les interlocuteurs en fonction de la nature de ses informations.

L’attaché de presse dépouille quotidiennement la presse. Il sélectionne des articles, en fait éventuellement la synthèse. Cette revue de presse quotidienne ou hebdomadaire permet d’informer sa hiérarchie sur les sujets qui l’intéresse. C’est le moyen de rendre compte de l’impact des campagnes de presse qu’il a orchestrées.

Diplomatie, clarté, précision, rigueur, disponibilité, enthousiasme et patience sont les qualités demandées. Une bonne maîtrise du rédactionnel est indispensable.

Les dépassements horaires sont fréquents lors d’opérations de communication spécifiques liés à des évènements. L’attaché de presse peut aussi être conduit à effectuer de nombreux déplacements.

ETUDES / FORMATIONS
Les niveaux de qualification sont divers et les exigences des employeurs ne sont pas les mêmes, selon qu’ils sont agence de conseil, entreprise commerciale, industrielle ou service public. Les bac + 2 (BTS et DUT) ne permettent pas une entrée rapide dans la vie active. Il est souhaitable de poursuivre ses études après l’obtention de ces diplômes et surtout de multiplier les stages professionnels. On peut citer après un bac L, ES ou STG :
- le BTS communication des entreprises,
- le DUT information communication, option communication d’entreprise,
- les DEUST ou L2 dans le cadre de la réforme LMD des universités et de nombreuses formations universitaires au niveau licence professionnelle et master.

Le CELSA, dépendant de l’université Paris 4, dont l’accès sur concours est difficile, constitue la formation la plus prisée. Signalons également que les diplômés de sciences politiques peuvent aussi trouver des emplois dans les services de presse des entreprises. Les écoles privées sont également très nombreuses. L’EFAP (école française des attachés de presse) est la plus connue.

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION
Un attaché de presse débutant peut compter, à l’embauche, sur un salaire mensuel de 2 200 à 2 400 €. L’attaché de presse, au sein d’une même entreprise et selon la taille de celle-ci, peut élargir le champ de ses compétences et de ses responsabilités. Il peut devenir :
- chef du service de presse, directement rattaché au PDG, dépendant de la direction commerciale ou des relations extérieures - responsable de communication - chargé des relations publiques.

LIENS UTILES
Association des agences-conseil en communication
40, boulevard Malesherbes
75008 – Paris
Tél : 01 47 42 13 42



[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Le rédacteur en chef anime une équipe de journalistes et veille au respect de la ligne éditoriale d’une publication ou d’un journal audiovisuel. Il assure également le lien avec la direction et les autres services (techniques et administratifs).

DESCRIPTION DU METIER
À la tête de l’équipe rédactionnelle, le rédacteur en chef est responsable du contenu et de la cohérence des différents articles d’une publication. Son rôle essentiel : déterminer les sujets à traiter, puis définir avec les journalistes les « angles » des articles, c’est-à-dire la manière dont le sujet va être abordé sur le plan social, économique, politique, etc. Il doit penser également au calibrage (nombre de pages par article) et commander éventuellement des dessins ou des photos en rapport avec le texte. Toujours sur la brèche, il cherche sans cesse de nouvelles idées d’articles ou de rubriques en vue des prochaines parutions.

En outre, toutes les questions d’ordre pratique et technique lui incombent complètement, ainsi que la direction d’une équipe de pigistes et de journalistes. Le rédacteur en chef représente l’image du journal pour lequel il travaille et doit respecter son positionnement éditorial. Mais il peut cependant imposer ses points de vue et sa vision de l’actualité, à tel point qu’une publication change souvent de ton avec l’arrivée d’un nouveau rédacteur en chef.

Vous pouvez également exercer cette profession dans l’audiovisuel (radio et télévision). Vous êtes alors responsable du contenu et de la ligne des journaux d’informations (actualité immédiate), mais également de magazines « de fond » ou de documentaires spécialisés.

Dans tous les cas, vous devez faire preuve de solides qualités rédactionnelles, mais également de capacités à diriger une équipe, d’aisance relationnelle, de rigueur et d’organisation. C’est un poste à hautes responsabilités, qui n’est jamais confié à un journaliste débutant.

ETUDES / FORMATIONS
Les neuf écoles de journalisme reconnues par la Convention collective des journalistes proposent un cursus en 3 ans aux titulaires d’un bac + 2. Accès sur concours très sélectif. Il existe également des formations non reconnues : celles des universités ou des instituts de sciences politiques, qui sont de qualité, et celles d’écoles privées où la vigilance est de rigueur.

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION
Des barèmes syndicaux définissent les salaires par type d’entreprise (presse quotidienne, nationale ou régionale, hebdomadaire, radio ou télévision). À titre d’exemple, le salaire mensuel net d’un rédacteur en chef dans la presse nationale ou dans le secteur public de l’audiovisuel oscille entre 3 000 € et 4 200 €. Les chaînes privées de télévision accordent des salaires beaucoup plus élevés. C’est seulement après plusieurs années d’expérience professionnelle en tant que journaliste que vous pouvez accéder à la fonction de rédacteur en chef. Ensuite, vous pourrez éventuellement prendre la direction d’une publication ou d’un magazine audiovisuel. Autre possibilité : vous spécialiser dans le journalisme multimédia et devenir le « webmaster » d’une publication en ligne.

LIENS UTILES
Syndicat national des journalistes
33, rue du Louvre
75002 - Paris
Tél : 01 42 36 84 23
www.snj.fr



[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Le réalisateur est responsable de la réalisation d’un film ou d’une émission de télévision. Il a un rôle d’encadrement et de management d’équipe aussi bien sur le plan technique qu’artistique.

DESCRIPTION DU METIER
À la fois patron, chef d’équipe, créateur, gestionnaire et technicien, le réalisateur de films de fiction pour le cinéma est un véritable chef d’orchestre. Son travail commence bien avant le tournage, par la mise au point du scénario et son découpage en plans, précisant tous les détails concernant les décors, l’image et le son. Un projet qui doit se plier autant aux contraintes financières de la production que répondre à ses propres envies créatrices. Ensuite, le réalisateur doit mettre en place les castings, les repérages, choisir le matériel et l’équipe de techniciens.

Au moment du tournage, il doit faire face à des impératifs aussi différents que diriger les acteurs, coordonner le travail des techniciens, établir des plannings, tenir les délais, désamorcer les conflits, affronter les imprévus inévitables… Son travail ne s’arrête pas là : le montage est en effet un moment clé de l’activité créatrice du réalisateur. C’est grâce à lui que les images brutes s’organisent en un film à part entière, avec ses qualités plastiques, son rythme et sa valeur artistique. Autant d’activités qui, bien sûr, s’effectuent en étroite collaboration avec les techniciens, du chef opérateur à l’ingénieur du son, en passant par le cadreur, le monteur ou la scripte.

En dehors du cinéma, la liberté laissée au réalisateur est beaucoup moins importante. Si vous réalisez des téléfilms, par exemple, vous êtes employé par une chaîne qui apporte le scénario, le budget et décide des conditions de production. En tant que réalisateur de plateau, votre activité consiste à concevoir et à mener à bien une émission de télévision, en respectant des critères bien précis. Pour les documentaires, vous travaillez sur du réel, avec ses faits objectifs et ses contraintes. Quant aux films d’entreprise, ce sont des films de commande, dont le seul objectif est de faire passer un message publicitaire.

ETUDES / FORMATIONS
Seulement deux écoles : la FEMIS, qui propose une filière réalisation, et l’Ecole Louis Lumière, qui forme des techniciens de haut niveau. Il existe également des formations universitaires (IUP, MST, DESS…), dans le domaine de la réalisation documentaire ou plus globalement audiovisuelle. Les places sont chères et le diplôme ne suffit pas. Le meilleur apprentissage passe par les fonctions d’assistant réalisateur ou de monteur. Quant aux écoles privées, prudence !

SALAIRE / REVENUS / EVOLUTION
Il est impossible de donner une fourchette de salaires. Ceux-ci peuvent être très différents selon le type de film réalisé, l’employeur, le succès ou au contraire l’échec du film, la notoriété du réalisateur… On devient rarement réalisateur d’emblée, surtout en ce qui concerne les œuvres de fiction. C’est l’aboutissement d’un long cheminement en tant que stagiaire, puis deuxième assistant, puis premier assistant. Beaucoup de réalisateurs ont aussi fait leurs premières armes en tant que scénaristes, monteur ou chef opérateur.

LIENS UTILES

CNC, Centre national de la cinématographie
11, rue Galilée 75784 Paris cedex 16
tél. 01 44 34 35 91
fax 01 44 34 36 58
www.cnc.fr


[© Scoopcasting.com]




PRESENTATION DU METIER
Le journaliste recueille des informations, les vérifie, les trie et les rend accessibles au public. Cependant, ce métier peut recouvrir des réalités et des façons d’exercer très différentes : présentateur du journal télévisé de 20 h, grand reporter parcourant le monde, localier au journal « Ouest France », journaliste politique au « Monde », critique de cinéma, spécialiste des faits de société… Papier, micro, écrans de toutes natures sont désormais ses instruments et ses supports de travail. Et l’ordinateur, bien sûr.

DESCRIPTION DU METIER
Si vous choisissez cette voie, c’est dans la presse périodique que vous avez le plus de chance de travailler. Elle accueille les plus gros bataillons de journalistes, suivie de la presse quotidienne régionale. À eux seuls, ces deux médias emploient plus de la moitié des journalistes. Les autres travaillent dans l'audiovisuel, la presse spécialisée ou quotidienne nationale et pour moins de 10 %, en agence de presse. 60 % des journalistes travaillent en région Ile-de-France. L'ordinateur a remplacé la plume et la machine à écrire. On demande aujourd'hui des articles prêts à être édités, illustrés et mis en page. Un journaliste peut aussi exercer comme rédacteur Web pour un des nombreux sites de la Toile.

Quel que soit le support ou l’employeur, le journaliste doit respecter quelques règles de base : toujours vérifier ses sources et ses infos, choisir un angle pour hiérarchiser les informations, capter l’attention du lecteur par un style simple, vif et direct. Esprit de synthèse, extrême rapidité d’écriture sont évidemment de rigueur. Pour l'ensemble des postes, un bon niveau de culture générale et un diplôme d'études supérieures ou une expérience sont nécessaires. Mais, attention, si le métier reste séduisant et divers il faut aussi savoir qu’avec plusieurs milliers de journalistes ou pigistes au chômage, un journaliste sur cinq est actuellement en situation de précarité.

LIENS UTILES

NRJ - Centre National de Reclassement des Journalistes, antenne spécialisée de Pôle Emploi
Centre national de reclassement des journalistes
7 rue Paradis - 75010 Paris
Tél : 01 55 77 21 00

Ce centre est l'agence spécialisée s'adressant exclusivement à des personnes possédant soit une formation acquise dans une école de journalisme reconnue par la profession, soit une carte de journaliste.

Sites Internet :
www.snj.fr : syndicat national des journalistes
www.ujjef.com : Union des journaux et journalistes d'entreprise de France
www.agencesdepresse.fr : Fédération française des agences de presse.




[© Scoopcasting.com]




CONSEILS AVANT D'ALLER A UN CASTING

Vous êtes nombreuses et nombreux à vouloir réussir dans le monde artistique, mode, cinéma, télévision, chanson, danse, etc ... où tout simplement à vouloir approcher le milieu pour se faire un peu d'argent de poche ou arrondir les fins de mois difficiles ... cependant le monde artistique est un monde attirant certes mais en proie à de nombreux vendeurs de rêves, escrocs et arnaques en tout genre !

En tout les cas

NE JAMAIS PAYER POUR ACCEDER A UNE ANNONCE CASTING

Ici nous allons essayer de vous prodiguer quelques conseils avant de postuler à un casting, d'aller à une séance photo ou de choisir une formation artistique :

Séance photo :
- Le photographe doit pouvoir vous montrer un exemple de son travail (site internet ou envoi d'images qu'il a déjà réalisé), il doit aussi accepter de vous donner son nom de famille, son numéro de téléphone (fixe ou portable peu importe) et vous préciser :

Quel projet artistique ?

La destination des photos (book perso, parution, site internet, ...) ?
La rémunération ou l'échange prévu ?
Dans tous les cas un document prévoyant tout cela doit être établi et signé par les deux parties avant le début de la séance, il doit prévoir aussi les droits d'image et droits de parution éventuels.

- Toujours demander un rendez-vous préalable dans un endroit public avant toute séance photo, faites vous accompagné sur le rendez-vous et précisez que vous serez accompagnée. Si le photographe refuse que vous soyez accompagnée ne pas vous rendre seule sur le rendez-vous.

- Faites vous accompagner sur la séance, votre accompagnant(e) doit pouvoir au moins voir où se passera la séance même si pour des raisons de confort entre le photographe et son modèle il ou elle devra attendre à l'extérieur.

- Avant la séance photo, le jour même, mettre des vêtements amples afin de ne pas marquer votre peau, avoir les cheveux propres, si vous devez amener des chaussures pour la séance ne pas les mettre aux pieds afin d'éviter de salir le rouleau du fond du studio (travail de retouche supplémentaire).

Notre sélection de sites à visiter pour plus d'informations :
www.modeledunjour.com et www.scoopcasting.com les deux références internet dans le monde de la photo.

Casting :
- Bien lire une annonce avant de postuler. Posez vous bien la question si vous correspondez bien au profil recherché ... ne pas oublier de joindre le cv artistique en pièce jointe (cv mentionnant vos coordonnées, mensurations si vous n'avez ni formation, ni expérience artistique) et les photos demandées en pièce jointe toujours !

- Si il est demandé des photos en pied, ne pas envoyer de photos en portrait, votre candidature ira à la poubelle directement ... s'il est demandé une blonde ou un homme typé asiatique ne pas poster votre candidature si vous n'êtes pas blonde ou de type asiatique, celle-ci irait tout droit à la poubelle.

- D'une manière générale ne perdez pas votre temps à postuler à toutes les annonces sans vous être assurée que vous correspondez au profil recherché, au contraire concentrez vous sur les deux trois annonces où vous correspondez, dans la rédaction du cv (adaptez le à la demande), le choix des photos que vous allez envoyer et une petite lêttre de motivation rédigée sans faute d'orthographe est toujours appréciée.

- Attention il n'existe aucune formation sérieuse dans ce milieu, le statut de directeur de casting n'étant pas reconnu par le ministère du travail bien que cela soit en évolution grâce à l'association des responsables de distribution artistique : www.assorda.com



[© Scoopcasting.com]




LES ECOLES D'ART DRAMATIQUE PRES DE CHEZ VOUS !

Compagnie
Les Petits Cailloux bleus
Madame
Danielle Paume-Pome
12, rue Gustave Rouanet
75018 Paris
M° PTE DE CLIGNANCOURT
contact 01.42.62.18.46

École de Théâtre de l'Éponyme
22bis rue Pajol
75018 Paris
M° LA CHAPELLE
contact 01.43.43.05.51
internet : http://leponyme.free.fr

École Florent
40, rue Mathis 75019 Paris
M° CRIMÉ
contact 01.40.36.37.57

École
Supérieure de Théâtre
21, allée de Fontainebleau
75019 Paris
M° OURCQ
contact 01.42.45.97.31

Acting International
55, rue des Alouettes
75019 Paris
M° BOTZARIS
contact 01.42.00.06.79

Formation de l'Acteur
72, rue de Romainville
75019 Paris
M° PORTE DES LILAS
contact 01.42.49.31.77

Arts et Métiers du Spectacle
79, boulevard Serrurier
75019 Paris
M° PORTE DE PANTIN
contact 01.43.71.64.42

Conservatoire
Jacques Ibert
81, rue Armand Carrel
75019 Paris
M° LAUMIERE
contact 01.42.06.77.20

Compagnie du Théâtre de l'Ombre
43, rue des Rigoles 75020 Paris
M° JOURDAN
contact 01.43.58.72.08

École du Passage
Monsieur Niels Arestrup
25, rue Boyer 75020 Paris
contact 01.47.97.77.99

Cours Planchat
12, rue Planchat 75020 Paris
M° NATION
contact 01 43 56 62 62
(demandez Isabelle au standard)

Centre d'Art Théâtral
François Tardy
157, rue Pelleport
75020 Paris
M° PELLEPORT
contact 01.46.36.19.66

Cours Bazin-Perussel
41-43, rue des Rigoles
75020 Paris
M° JOURDAN
contact 01.42.02.80.98

Art Studio Théâtre
299, rue de Belleville
75020 Paris
M° BELLEVILLE
contact 01.42.45.73.25

Arts et Métiers du Spectacle
Institut
Laurent Azimioara
12, allée des Mauves
75020 Paris
M° MARAICHERS
contact 01.43.71.64.42

Forum du Mouvement
Monsieur Chris Pagès
49, rue de Bagnolet
75020 Paris
M° ALEXANDRE DUMAS
contact 01.48.06.68.01

École des Enfants Terribles
104, rue des Couronnes
75020 Paris
M° COURONNES
contact 01.43.49.29.66

Cours Marianne Montial
3, rue de la République
78100
St Germain en Laye
contact 01.39.16.32.17

Conservatoire National de Versailles
24, rue de la Chancellerie
78000 Versailles
contact 01.39.50.24.53

Atelier Théâtre
Claudia Morin
BP 76
78115 Le Vésinet Cedex
contact 01.39.76.32.75

Studio Théâtre
Daniel Lavau
1 avenue Henri Charon
91270 Vigneux sur seine
contact : 01 43 79 93 17
http://mapage.noos.fr/lavaudaniel/

Imagin'Action
Compagnie du Regard
1, rue Descartes
91440 Bures sur Yvette
contact 01.60.12.10.26

Studio Pygmalion
117, avenue Verdier
92120 Montrouge
contact 01.47.46.07.77

Atelier Kalfa
Place Parmentier
92200 Neuilly
contact 01.45.57.99.97

Studio Théâtre
Jean Louis Barbaz
rue Edmond Fantin
92600 Asnières
contact 01.47.90.95.33

Conservatoire
de Rueil Malmaison
182, avenue Paul Doumer
92500 Rueil Malmaison
contact 01.47.49.74.45

Conservatoire
de Saint Maur
25, rue Kruger
94100 Saint Maur
contact 01.48.83.14.67

Le Jardin Fleuri
7, rue Raymond du Temple
94300 Vincennes
contact 01 41 93 75 59

Théâtre de la Zalanca
Théâtre des Quatiers d'Ivry
7, place Marcel Cachin
94200 Ivry
contact 01.46.72.37.43

Atelier du Théâtre 95
Allée du théâtre
95000 Cergy
contact 01.34.20.11.00

Conservatoire de Nice
24, boulevard Cimiez
06000 Nice
contact 04.92.26.72.20

École Régionale d'Acteurs
68, avenue Juas
06400 Cannes
contact 04.94.38.73.30

École de Théâtre
Gérard Philippe
34, boulevard Gambetta
06130 Grasse
contact 04.93.40.17.34

Conservatoire
de Marseille
2, place Carli
13001 Marseille
contact 04.91.55.35.72

Centre de formation Théâtrale
4, place de Lenche
13002 Marseille
contact 04.91.91.55.56

Actor's Sud
29, rue Toussaint
13003 Marseille
contact 06 18 45 89 44

http://www.actorsud.com

Centre Artistique International
Roy Hart
Monsieur Roy Hart
Château de Malerargues
30140 Thoiras
contact 04.66.85.29.31

Conservatoire
de Montpellier
14, rue Eugène Lisbonne
34000 Montpellier
contact 04.67.66.88.40

Conservatoire
de Grenoble
6, chemin des Gordes
38100 Grenoble
contact 04.76.46.48.44

École
du Centre Dramatique National
7, avenue Emile Loubet
42000 Saint Etienne
contact 04.77.25.01.24

Conservatoire
de Clermont-Ferrand
3, rue du Maréchal Joffre
63000 Clermont-Ferrand
contact 04.73.91.43.64

Studio de la Trinité
6 rue Saint Georges
69005 Lyon
contact 04.72.77.97.94

Théâtre Métro Atelier
6, rue Claudius Colloge
69002 Lyon
contact 04.78.38.16.88

ÉNS des Arts
& Techniques du Théâtre
4, rue Sœur Bouvier
69322 Lyon Cedex 05
contact 04.78.15.05.05

Compagnie Sol Y Sombre
THÉÂTRE PROFESSIONNEL ET ATELIERS
101, rue Ney 69006 Lyon
contact Anne-Pascale Paris
04.37.24.17.35
http://www.sol-y-sombra.com

Atelier du Théâtre de l'Escalier
Rue des Prairies
21800 Quetigny
contact 03.80.71.92.86

Conservatoire de Dijon
24, boulevard Clémenceau
21000 Dijon
contact 03.80.78.73.00

L'embarcadère
27, rue de la République 25000
Besançon
contact 03.81.83.25.70

Conservatoire
de Besançon
place de la Révolution 25000 Besançon
contact 03.81.81.11.44

Compagnie C'est la nuit
76, rue du Docteur Lemoine
51100 Reims
contact 03.26.77.09.90

Conservatoire
National de Région
de Nancy
3, rue Michel Ney
54035 Nancy Cedex
contact 03.83.35.27.95

Conservatoire de Metz
2, rue du Paradis
57000 Metz
contact 03.87.55.54.56

Compagnie
de l'Oiseau Mouche
136-138, rue Pierre de Roubaix
59100 Roubaix
contact 03.20.65.96.50

Conservatoire de Lille
avenue du Peuple Belge
59000 Lille
contact 03.20.74.57.50

École Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (TNS)
1, av. de la Marseillaise
67005 Strasbourg Cedex
contact 03.88.24.88.59

Conservatoire
de Strasbourg
2, avenue de la Marseillaise
67000 Strasbourg
contact 03.88.15.08.88

Agence
culturelle d'Alsace
1, espace Gilbert Estève
67607 Sélestat
Contact Emilie Canniaux pour les stages théâtrales et Fanny Vacher pour les stages techniques,
03.88.58.87.58

http://www.culture-alsace.org

Pédagogie & Création
9, rue des Pompiers
67300 Schiltigheim
Contact Ahmed Ferhati,
03.88.20.72.06

L'école du Colibrille
Centre de formation et d'initiation aux arts du spectacle
11, rue des Balayeurs
67000 Strasbourg
Contact 03.88.37.30.20
Tram C - arrêt Universités

colibrille@lecolibrille.com

Association Courant d'Art
Madame Eugénie Folléa
La Fabrique de Théâtre
13, rue de Phalsbourg
67000 Strasbourg
Contact 03.88.36.71.53

alligart@chez.com

Conservatoire National de Région
Contact 03.88.23.77.23
Lieu d'activité : CNR 5, rue Brûlée
67000 Strasbourg

Lolita Ligue Ouverte et Libre d'Improvisation Théâtrale d'Amateur
Contact 03.88.23.60.15
67000 Strasbourg
Contact Bruno Dreyfurst
06 16 74 76 22

Théâtre National de Strasbourg
Monsieur Patrick Lardy
1, avenue de la Marseillaise
67000 Strasbourg
Contact 03.88.24.88.47
(en septembre)

public2@tns.fr

Collectif de Théâtre
Les Foirades
Madame Pascale Spengler
La Fabrique de théâtre
13, rue de Phalsbourg
67000 Strasbourg
Contact 03.88.36.77.96

École Nationale de Musique, de Danse et d'Art Dramatique de Mulhouse
Conservatoire
39-41, boulevard Wallach
Contact 03.89.44.20.48
68100 Mulhouse

Les Tréteaux de Haute Alsace
Théâtre de la Sinne
39, rue de la Sinne
Tél. 03.89.66.06.72
68100 Mulhouse Université Populaire

Cour des Chaînes
13, rue des Franciscains
Tél. 03.89.46.48.48
68100 Mulhouse

Atelier du Rhin
Centre dramatique régional
La Manufacture
6, route d'Ingersheim
68000 Colmar
contact 03.89.24.31.78

Théâtre de la Citerne
Maison des Jeunes
17, rue C Schlumberger
68000 Colmar
Contact Igor Uibo,
03.89.41.26.87

Citernetheatre68@aol.com

Association Théâtre Animation Colmar (ATAC)
Maison des Associations
6, route d'Ingersheim
68000 Colmar
Contact Paul Kiefer
atac@calixo.net
03.89.24.04.98

http://www.atac.asso

Sac à puces
3, rue des larges Champs
68150 Aubure
Contact Marie Paul Gay,
03.89.73.93.85

Conservatoire National de la Région d'Amiens
3, rue Desprez
80000 Amiens
contact 03.22.91.57.88

Conservatoire de Rennes
26, rue Hoche
35000 Rennes
contact 02.99.28.55.72

Conservatoire de Tours
2 ter, rue du petit pré
37000 Tours
contact 02.47.05.57.64

Conservatoire de Nantes
rue Gaetan Rondeau
Ile Beaulieu
44000 Nantes
contact 02.51.25.00.20

Théâtre du Sphinx
9, rue Monteil
44000 Nantes
contact
Claire Cassassolles, chargée de communication,
02.40.89.19.09

Conservatoire d'Orléans
4, place Sainte Croix
45000 Orléans
contact 02.38.79.21.33

Conservatoire d'Angers
26, avenue Montaigne
49000 Angers
contact 02.41.24.14.50

Centre de Créativité Dramatique
18, rue Jean Moulin
56100 Lorient
contact 02.97.83.58.98

Conservatoire de Rouen
50, rue de la Porte des Champs
76000 Rouen
contact 02.32.08.13.50

Conservatoire de
Toulouse
17, rue Larrey
31000 Toulouse
contact 05.61.22.28.61

Conservatoire
de Bordeaux
22, quai Sainte Croix
33000 Bordeaux
contact 05.56.92.96.96

Théâtre du Jour
21, rue Paulin Régnier
47000 Agen
contact 05.53.47.82.09

Cours Franco-Américain Théâtre-Cinéma (FACT)
Madame Sarah Eigerman
65, rue de Reuilly
75012 Paris
M° REUILLY-DIDEROT
contact 01.43.44.76.98
(demandez Anne, au standard)

Conservatoire Paul Dukas
45, rue de Picpus
75012 Paris
M° BEL-AIR
contact 01.43.47.17.66

Cours Raphaël Sikorski
Le Graal, 65 rue de Reuilly
75012 Paris
M° REUILLY-DIDEROT
contact 01.45.43.55.81

John Strasberg's
The Real Stage
13, passage du Moulinet,
75013 Paris
M° TOLBIAC
contact 01.45.80.99.32

Cours Eva Saint-Paul
Théâtre 13
24, rue Daviel 75013 Paris
M° GLACIERE
contact 01.40.31.84.56

Atelier Théâtre
Luis Jaime-Cortez
122, avenue du Général Leclerc
75014 Paris
M° MOUTON-DUVERNET
contact 01.45.39.97.92

Conservatoire
Darius Milhaud
28, rue Mouton Duvernet
75014 Paris
M° MOUTON-DUVERNET
contact 01.45.39.37.27

Théâtre Pluriel
Atelier Alegrina Escojido
71, rue Desnouettes,
75015 Paris
M° CONVENTION
contact 01.45.31.14.13

ThéoThéâtre
20, rue Théodore Deck
75015 Paris
M° EMILE-ZOLA
contact 01.45.57.92.74

Atelier ART
75, rue de Lourmel
75015 Paris
M° CHARLES-MICHELS
contact 01.45.51.91.49

Atelier Théâtre
Frédéric Jacquot
43, rue Mathurin-Régnier
75015 Paris
contact 01 47 34 84 37
Contact mail
theafj@wanadoo.fr

Lina Veyrenc-Jacquot
Ateliers du soir du Théâtre de Chaillot
Théâtre de Chaillot
Place du Trocadéro
75116 Paris
M° TROCADERO
contact 01.45.05.14.50

Atelier Théâtre
Thierry Hamon
8 rue Vital 75016 Paris
M° LA MUETTE
contact 01.45.04.24.26

Atelier Ciné-théâtre
61, avenue des Ternes
75017 Paris
M° TERNES
contact 01.45.74.66.01

Cours Jean Darnel
47, rue Guersant
75017 Paris
M° TERNES
contact 01.45.74.48.23

Cours Jean Périmony
38, rue des Saules
75018 Paris
M° LAMARCK
contact 01.43.26.00.66

Les Ateliers du Sapajou
Adresse courrier : Philippe Müller, 10, avenue Rachel 75018 Paris
Lieu des cours : Les Frigos du Quai de la Gare / rue des Frigos 75013 Paris. Escalier B - 4ème étage
contact 01 45 22 58 53 / 06 15 58 69 79 - 01 48 44 77 58 / 06 62 23 71 95
Infos supplémentaires : Le programme pédagogique, d’octobre à juin, alterne des ateliers hebdomadaires, des stages intensifs et des ateliers de réalisations.
La durée de l’enseignement s’étale sur 3 ans.
La 1ère année est consacrée aux fondements du travail de comédien.
La 2ème année, au développement du jeu théâtral, à travers l’étude la plus large et la plus approfondie possible des textes du répertoire et des textes contemporains.
La 3ème année, au perfectionnement du jeu théâtral et à l’encadrement de projets menés par les étudiants.

www.lesateliersdusapajou.com

École
Claude Mathieu
Arts et techniques de l'acteur
3, rue l'Olive 75018 Paris
M° MARX DORMOY
contact 01.42.09.79.76

Charpentier Art Studio
Alambic Studio Théâtre
12, rue Neuve de la Chardonnière
75018 Paris
M° SIMPLON
contact 01.42.23.44.66

Acte Neuf
11, rue Lepic 75018 Paris
M° ABBÈS
contact 01.42.55.19.50

Théâtre & Anglais
14, rue Lapeyrère
75018 Paris
M° JULES JOFFRIN
contact 01.42.54.34.04

Théâtre de l'échappée
44, rue des Saules
75018 Paris
M° LARMARCK
contact 01.40.36.44.41

Method acting
115, rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
M° BELLEVILLE
contact 01.42.49.78.13

Aktéon
11, rue du Général Blaise
75011 Paris
M° ST-MAUR
contact 01.43.39.74.62

Atelier Andréas Voutsinas
51, boulevard Richard Lenoir
75011 Paris
M° RICHARD-LENOIR
contact 01.43.55.33.88

Atelier d'interprétation théâtrale
La Ménagerie de Verre
12-14, rue Léchevin
75011 Paris
M° PARMENTIER
contact 01.43.54.67.20

Atelier International de Théâtre
Madame Blanche Salant &
Monsieur Paul Weaver
14, rue Crespin du Gast
75011 Paris
M° MÉNILMONTANT
contact 01.43.55.69.61

Cours René Simon
14, rue La Vacquerie
75011 Paris
M° VOLTAIRE
contact 01.1.43.79.72.01

École des professions
de spectacle et d'animation
75, avenue Parmentier,
75011 Paris
M° PARMENTIER
contact 01.48.08.38.82

École Pierre Debauche
42, rue Saint-Bernard,
75011 Paris
M° FAIDHERBE-CHALIGNY
contact 01.40.09.99.77

École Supérieure
du Spectacle de Paris (ESS)
Monsieur Chris Pagès
31, avenue Parmentier,
75011 Paris
M° VOLTAIRE
contact 01.48.06.68.01

(Stage)
Laboratoire de l'acteur
Forum du Mouvement
Monsieur Chris Pagès
31, avenue Parmentier,
75011 Paris
M° VOLTAIRE
contact 01.48.06.68.01

La Parole du Jeu
Théâtre de la Main d'Or
15, passage de la Main d'Or
75011 Paris
M° LEDRU-ROLLIN
contact 01.43.67.37.53

Le Samovar
77 rue de Charonne
75011 Paris
M° CHARONNE
contact 01.40.09.03.98

École de la Belle de Mai
15, passage de la Main d'Or
75011 Paris
M° LEDRU-ROLLIN
contact 01.48.05.67.89

Danse, Théâtre et Musique
6, rue de la Folie Méricourt
75011 Paris
M° ST-AMBROISE
contact 01.47.00.19.60

École Internationale du Théâtre
Théâtre de Proposition
3, Cité Souzy
75011 Paris
M° BOULETS-MONTREUIL
contact 01.43.48.99.30

Conservatoire
Charles Munch
7, rue Duranti
75011 Paris
M° VOLTAIRE
contact 01.47.00.86.07

La Femme Pressée
4, rue du Niger,
75012 Paris
M° PICPUS
contact 01.43.42.98.89

Les Marches de l'été
8, rue Jean-Bouton,
75012 Paris
M° GARE DE LYON
contact 01.42.36.60.19

Atelier WRZ
Jean Felix Cuny
238, rue du Fbg St Antoine
75012 Paris
M° NATION
contact 01.43.67.44.46

Cours Dominique Clément
78-80 rue du Charolais
75012 Paris
M° DUGOMMIER
contact 01.45.32.13.10

Atelier A
41, rue du Temple
75004 Paris
M° TEMPLE/HOTEL DE VILLE
contact 01.42.72.81.76

Atelier Théâtre d'Aujourd'hui
37, rue Monge 75005 Paris
M° CARDINAL LEMOINE
contact 01.46.33.36.74

ata.lestudio@wanadoo.fr

Institut
d'Études Théâtrales
14, rue de Santeuil
75005 Paris
M° CENSIER DAUBENTON
contact 01.45.87.40.60

Cours Michel Granvale - Charles Nischa
8, rue Scipion 75005 Paris
M° LES GOBELINS
contact 01.43.37.60.96

Conservatoire
Gabriel Fauré
12, rue Pontoise 75005 Paris
M° MAUBERT MUTUALITÉ
contact 01.46.33.97.88

ANRAT
37, rue Jacob 75006 Paris
M° ST GERMAIN DES PRÉS
contact 01.40.15.94.84

Cours Raymond Girard
26, rue Vavin 75006 Paris
M° VAVIN
contact 01.43.54.20.94

Atelier d'Art Théâtral
30, rue du Dragon
75006 Paris
M° ST GERMAIN DES PRÉS
contact 01.45.49.00.62

Conservatoire
Jean-Philippe Rameau
78, rue Bonaparte
75006 Paris
M° ST GERMAIN DES PRÉS
contact 01.43.25.79.82

Cours Patricia Jais
14, boulevard Raspail
75007 Paris
M° NOTRE DAME DES CHAMPS
contact 01.60.48.33.49

Conservatoire
National Supérieur d'Art Dramatique
2 bis, rue du Conservatoire
75009 Paris
M° GRANDS BVLD
contact 01.42.46.12.91

École de Mime Corporel Dramatique de Paris
32, place Saint-Georges,
75009 Paris
M° SAINT-GEORGES
contact 01.42.80.48.38

Studio 34
34, rue Richer
75009 Paris
M° CADET
contact 01.42.46.32.49

L'oeil du Huit
8, rue Milton 75009 Paris
M° CADET ou ST-GEORGES
contact 01.40.16.81.23

Atelier Théâtre
Patrick Baty
62, rue de Maubeuge
75009 Paris
M° CADET
contact 01.42.80.08.91

Cours Viriot
30, rue de Bruxelles
75009 Paris
M° BLANCHE
contact 01.45.74.88.41

Les cousins d'Arnolphe
6, rue Frochot
75009 Paris
M° PIGALLE
contact 01.42.85.11.88

Conservatoire
Nadia et Lily Boulanger
69, rue de Douai
75009 Paris
M° PIGALLE
contact 01.48.74.69.04

Ecole Internationale Béatrice Brout
23, rue de la Sourdière
75001 Paris
M° OPERA / PYRAMIDES
contact 01 42 60 67 07 / 01 47 50 83 16

École des Arts du Spectacle
35, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° TUILERIES
contact 01.42.29.12.15

École de Théâtre de Paris
116, rue Rambuteau
75001 Paris
M° CHATELET / LES HALLES
contact 01.42.36.82.31 ou 01.42.36.82.20
mail :
ecoledetheatredeparis@cegetel.net

Conservatoire
du centre de Paris
3, rue Pierre Lescot
75001 Paris
M° ST MARCEL/LES HALLES
contact 01.42.36.17.86

Cours
Jean-Laurent Cochet
Théâtre Daunou
9 rue Daunou 75002 Paris
M° OPÉRA
contact 01.42.61.52.12

École Supérieure de comédie musicale E.S.C.M
10, rue Saint-Marc-75002 Paris
Contact 01 44 88 25 05
Fax: 01 40 28 01 27

escmparis@hotmail.com

École de l'Acteur
Côté Cour
2, imp. Saint Denis
75002 Paris
M° RÉAUMUR
contact 01.40.13.06.29

Studio Magenia
Académie Européenne de Théâtre Corporel à Paris
16 rue Saint-Marc
75002 Paris
M° RICHELIEU-DROUOT / BOURSE
contact 01.40.26.99.14

www.magenia.org

École Supérieure du Théâtre Amateur
22, rue du Vertbois
75003 Paris
M° TEMPLE
contact 01.48.04.88.66

École Florent
35, quai d'Anjou 75004 Paris
M° PONT MARIE
contact 01.43.29.60.22

Jeune Théâtre National
13, rue des Lions-Saint-Paul,
75004 Paris
M° SULLY MORLAND
contact 01.42.71.51.00

Rush
37, rue Vieille du Temple
75004 Paris
M° TEMPLE/HOTEL DE VILLE

Studio Jack Garfein
143, rue Saint Martin
75004 Paris
M° RAMBUTEAU
contact 01.40.29.97.44

Atelier Théâtre Toutout
20, rue Quinquempoix
75004 Paris
M° RAMBUTEAU
contact 01.53.04.06.31


École
Internationale de Mimodrame
Marcel Marceau
17, rue René Boulanger
75010 Paris
M° RÉPUBLIQUE
contact 01.42.02.32.82

École Jacques Lecoq
57, rue du faubourg Saint Denis
75010 Paris
M° CHATEAU D'EAU
contact 01.47.70.44.78

Studio Théâtre
Alain de Bock
207, rue Lafayette
75010 Paris
M° CADET
contact 01.40.36.50.06

École de Théâtre
du Faubourg Saint Denis
132, rue du Faubourg Saint Denis 75010 Paris
M° STRASBOURG ST-DENIS
contact 01.40.34.60.00

Atelier d'Expression Théâtrale
8, rue Legouvé 75010 Paris
M° BONSERGENT
contact 01.42.45.37.79

Atelier École
Charles Dulin
5, rue de l'Hopital Saint Louis
75010 Paris
M° BONSERGENT
contact 01.42.39.29.80

Cours Véronique Nordey
42, rue des Vinaigriers
75010 Paris
M° CHATEAU D'EAU
contact 01.46.07.50.67

Conservatoire
Hector Berlioz
6, rue Pierre Bullet
75010 Paris
M° CHATEAU D'EAU
contact 01.42.38.33.77


LES PRINCIPALES AGENCES DE MANNEQUINS.

Dynamite
Département Corps et détails
34 rue de Laborde
75008 Paris

www.agency-dynamite.fr

Idole
Département Corps et détails
3 Rue du Cirque
75008 Paris

www.idole.com

Nathalie Model Agency
Département Corps et détails
6 rue de Braque
75003 Paris

www.nathalie-models.com

PEOPLE International
Département Corps et détails
34 bis rue Vignon
75009 Paris

www.people-international.com

Profil
Service Booking
Département Corps et détails
75003 Paris

www.agence-profil.com

Slides
Département Corps et détails
16, rue de la Grange Batelière
75009 Paris

www.slides-models.com

Smith & Smith
Département Corps et détails
41 Rue d'Artois
75008 Paris

www.smithetsmith.com

Sport Models (Agence pour sportifs)
Département Corps et détails
48 rue Saint Anne
75002 Paris

www.sport-models.com

Envoyer CV, photos en pied et portrait, photos de corps et détails accompagnés d’une enveloppe timbrée pour la réponse et le retour des photos.
S’il est préférable d’envoyer vos photos pas courrier, sachez que certaines agences vous reçoivent chaque jour sur rendez-vous, alors renseignez vous !


[© Scoopcasting.com]




MANNEQUINS DE CORPS ET DETAILS...

Avant tout le métier de mannequins détails est un métier à part entière. Même si le plus souvent, on ne voit pas le visage des mannequins et par conséquent ils ne touchent pas de droits à l’image, le métier est bien rémunéré. Il faut compter pour un débutant, de 500 à 900 euros pour la journée et plus pour les modèles professionnels. Sachez que plus vos parties de corps sont parfaites, plus vous travaillez, alors prenez soins des détails…

Il faut comme pour les mannequins avoir une hygiène de vie, s’entretenir et ne pas sortir trop souvent pour être au Top lors du casting. Dans le détail, il faut particulièrement soigner ses mains et ses pieds en institut de manucure car ce sont les parties du corps le plus demandées. Pour les femmes, être toujours épilée, mais éviter de le faire le jour du casting afin d’éviter les petits boutons ou rougeurs disgracieuses.

Les agences qui recrutent, recherchent en permanence de nouveaux modèles, alors vous aussi tentez l’expérience en détail !
Si le métier vous tente, vous trouverez ci-dessous quelques adresses d’agences disposant d’un département « Corps et détails », mais regardez régulièrement nos annonces de castings, vous y trouverez forcement un casting approprié !



DEVENIR ANIMATEUR ?

Scoopcasting vous explique ce métier en détails et vous offre ses conseils pour réussir un premier casting ou un premier passage télévisé.
Avant tout dites vous qu’animateur est un vrai métier !

Présence, charisme, bonne humeur, sens de la communication : à la radio, l’animateur doit aussi avoir une voix, un style, un humour qui passent bien sur les ondes, à la télévision, c’est son physique et sa personnalité qui vont séduire le téléspectateur. Quel que soit le genre de son émission (jeu TV, télé réalité, variétés, magazine d’information…), il a à cœur de la préparer dans les moindres détails. Sujets traités, choix des intervenants, programmation musicale, alternance de débats sur le plateau et de reportages sur le terrain : l’animateur sera à la recherche de la formule magique qui permettra de capter un maximum d’auditeurs ou de téléspectateurs afin de faire la meilleure audience possible.

Pour les enregistrements, l’animateur peut travailler dans les studios de la radio ou de la chaîne de télévision ou dans des studios indépendants, ou encore de réaliser des plateaux à l’extérieur. La préparation de l'émission se fait soit de chez lui, soit dans les bureaux de la station ou de la chaîne.

Coté formation, sachez qu’il n'existe pas de formation spécifique au métier d'animateur radio/télé.
Il faut multiplier les stages pour acquérir de l’expérience.
Un Deug Arts mentions Médiation culturelle et communication (MCC) ainsi qu’un IUP Métiers de l'image et du son peuvent être utiles.
Des écoles privées de communication et Le Studio Ecole de France (92) forment également au métier d'animateur, mais ne garantissent en rien une place dans le petit écran !

Pour le salaire, à moins d’avoir inscrit son nom dans le club très fermé des stars du PAF, l’animateur a souvent un statut précaire, et n’est rémunéré qu’au « cachet » ou à la « pige », c’est-à-dire à la prestation. Le salaire est extrêmement variable selon l'employeur, la notoriété de l'animateur, la durée de l'émission et sa fréquence.
Il est généralement compris entre le SMIC et 3 000 euros par mois. Mais il peut être bien plus élevé pour les plus célèbres (jusqu'à 60 000 euros par mois).

Si le métier vous tente, il est conseillé de viser, dans un premier temps, les radios locales ou les petites chaînes du câble et du satellite.
Après, tout est affaire de dynamisme, de culot et… de rencontres plus ou moins chanceuses.

Avant que la télé ou la radio ne vous ouvrent leurs portes, vous devrez passer de nombreux castings !
Retrouvez également de nombreuses offres de casting sur notre site www.scoopcasting.com




ETES-VOUS PEUT-ETRE UN BON CANDIDAT ?

Le Cinéma : coller à l’image du film
L’ambiance d’un film, c’est à la fois le décor, la photographie, les costumes et les figurants.
Le « casting figuration » se fait donc sur des critères objectifs (âge, taille, etc.), auxquels le directeur de casting ajoute des éléments plus subjectifs en fonction de sa lecture du scénario. L’un d’eux raconte ainsi que, pour une série policière, il a écumé les commissariats, camera en main, pour
« travailler sa représentation du sujet ».
C’est avec ce « brief » en tête que le directeur de casting se plonge dans ses fichiers pour opérer une présélection parmi des milliers de noms et de photos. Cette dernière s’opère parfois directement dans la rue - c’est le casting sauvage. La première impression est déterminante, et ceux qui trichent sont vite repérés ...
même les comédiens professionnels.

Reste ensuite à réaliser des essais filmés et il est assez fréquent que certaines personnes au physique quelconque se révèlent magnifiquement télégéniques devant la caméra. Ensuite le directeur de casting sélectionne en général 5 ou 6 personnes dont il montre les
« bouts d’essai » au réalisateur, qui prend la décision finale.

La Publicité : La bonne personne... ou le cliché
Les castings publicitaires sont parfois les plus difficiles - et les plus longs.
Car une marque n’a pas le droit de se tromper quand elle se choisit une figure emblématique ! Plus qu’un coup de cœur, c’est tout un processus de décision qui se met alors en place avant le choix final - avec consultation de groupes de consommateurs.

Lorsque les enjeux sont moins lourds (ou le budget moins important),
la sélection est plus simple. La publicité cherche des gens lisses, passe-partout, la sélection alors ne diffère guère de celle des seconds rôles ou figurants de cinéma.

Real TV : servir le concept
La véritable star, en télé, c’est le concept. Les « bibles » des émissions de télé-réalité sont très précises en matière de casting. Bien sûr, on recherche toujours des « bons clients »,
mais il s’agit avant tout de constituer un groupe, avec des rôles préétablis répondant à un scénario prévu à l’avance et adaptable selon les réactions des uns et des autres. La décision se fait alors sur le potentiel des candidats par rapport au rôle qui leur est attribué (la grande gueule, le sensible, le grand frère, la surdouée, le rebelle, etc.).
La décision se fait à partir d’un « dossier » (incluant des vidéos des candidats), de tests psychologiques et de mises en situation ... parfois inattendues. Un exemple ? Imaginez-vous seul dans une pièce, avec soudain une caméra qui se met en marche ...
La décision finale, qui revient à la production, est collective ... dans le plus grand secret industriel, bien sûr.

Jeux télévisés : Coller au programme
Pour les jeux télévisés, là encore, tout dépend du concept.
Si la majorité des candidats sont sélectionnés par casting, certains autres participants peuvent être issus du public venu assister à l’émission.
Le casting est donc déterminant pour garantir la qualité du plateau. Souvent un petit quizz de culture générale, ou un test oral permet de repérer les candidats trop antipathiques, ou les angoissés susceptibles de perdre leurs moyens devant la caméra.
Les bons candidats, eux, se distinguent très vite.
Avec l’expérience, il suffit au directeur de casting d’une ou deux questions pour cerner les vrais cracks. Pour certaines émissions spéciales, où la convivialité prend une place plus importante, la décision se fait sur dossier, après un bref entretien téléphonique avec les candidats.

ETRE UN BON CANDIDAT

Vous vous demandez pourquoi les directeurs de casting choisissent un candidat plutôt qu'un autre ? infoscasting vous donne quelques indices et infos et vous explique comment et pourquoi certains candidats sont retenus à un casting...

Le casting est devenu une méthode de recrutement popularisée par les nombreuses émissions de télé-réalité.
Le recrutement par casting possède une logique bien particulière :
il s’agit moins de choisir une personne pour ses compétences que pour l’image qu’elle peut renvoyer.
Le choix du parfait candidat est donc plutôt subjectif, mais les enjeux de ce choix sont parfois colossaux !
Comment faire alors pour s’assurer de prendre la bonne décision ?
scoopcasting décrypte pour vous le monde de ces recruteurs qui, dans l’ombre, peuvent décider du sort d’une carrière.

Les candidats aux émissions de Real TV, en passant pas les candidats aux jeux TV, aux comédiens aux animateurs télé en passant par les innombrables inconnu(e)s rêvant d’exposition médiatique, tous doivent avant tout passer par la terrible moulinette du casting. « Une loterie ! », disent-ils pour se rassurer.
Il est vrai qu’ils ne savent pas toujours ce qu’on attend d’eux réellement.
Et pourtant, de l’autre côté de la table, quelqu’un sait parfaitement ce qu’il recherche :
il s’agit du directeur de casting. Il le sait parce qu’il travaille pour un client
(Producteur, annonceur, promoteur de spectacles, réalisateur ...) et qu’ils ont défini ensemble, en amont, des critères de sélection parfois très précis. Plus le rôle pour lequel les personnes postulent est important, plus la part d’incertitude est grande.
Car il ne s’agit pas seulement de mettre un visage sur les mots d’un brief, mais surtout de
« sentir » la personne dans le rôle proposé.
En effet, les professionnels le disent eux-mêmes : un casting, c’est d’abord le feeling,
une rencontre, un instant, une intuition.
Ainsi, un bon directeur de casting est avant tout celui qui parvient à se projeter, à imaginer l’inconnu(e) qui lui fait face dans une situation donnée, à « voir » en quelques secondes
ce qu’il (elle) pourra donner une fois la caméra en marche.
Il faut donc de l’intuition pour exercer ce métier, mais il faut également ... du métier justement.
Car avec des enjeux parfois gigantesques, des années de pratique sont souvent nécessaires pour pouvoir faire confiance à son intuition.


VERIFIER LE SERIEUX DES OFFRES CASTINGS

Le milieu de la télé, de la radio, de la mode, de la musique, ou du cinéma représentent pour vous un rêve ou une ambition, mais vous ne savez pas quoi faire pour réussir…

Retrouvez nos conseils artistiques pour briller dans le monde de la télévision,
de la mode, du cinema....

Comment choisir un bon site de casting ?
Assurez-vous que le site de casting est crédible.
Faites des recherches sur le Web en tapant son nom et voyez les commentaires des utilisateurs du service en question.
La date de création du site permet également de garantir plus de sérieux.

Exemples de sites de castings sérieux en France :

www.scoopcasting.fr
Le site leader des castings gratuits en europe
avec +de 80 nouveaux castings par semaine. Vous pouvez également diffuser votre en ligne sur ce site cliquez-ici.
C'est l'un des plus sérieux du milieu, de nombreux professionnels du spectacle et de l'audiovisuel le consulte et y déposent leurs annonces de casting.

Découvrez d'autres sites depuis notre annuaire en ligne cliquez-ici

Si vous souhaitez créer votre Book en ligne pour diffuser votre photo et quelques informations vous concernant sur Internet, choisissez bien le site web.
Evitez les sites amateurs, ou attendez-vous à ce que cela ne bouge pas beaucoup.

La crédibilité des annonces de casting
Dans le domaine du casting sur Internet, le candidat est contacté directement par email.
Compte tenu que tout le monde, ou presque, rêve d’être découvert un jour ou l’autre pour devenir éventuellement célèbre, la réception d’un message de la part d'un potentiel producteur ou autre, revêt toute une signification.

Le contacté oublie souvent le fait qu’un premier message n’est qu’une marque d’intérêt basée sur des photos et quelques informations de base.
Le rêve fait cependant en sorte que le premier message entraîne souvent des espoirs surdimensionnés. Plus le candidat au casting sera jeune et moins il aura de vécu, plus il sera susceptible de se raconter des histoires ou de s'en laisser raconter.

Si l’on vous contacte à partir de votre fiche sur Internet, depuis un site de Casting, la toute première chose à faire est de garder la tête froide.
S’il s’agit d’une offre de casting sérieuse elle ne s’évanouira pas en un éclair.

Les messages des professionnels respectables sont clairs, ils comportent des informations complètes et ils devraient vous permettrent de vous assurer de l’identité de leur auteur.
Les messages provenant de personnages douteux sont généralement justement douteux, anonymes, mal conçus, exagérés ou incomplets et, dans la plupart des cas, ils font ressortir une forme d’urgence à laquelle vous devez répondre très vite.

Dites-vous que si vous n’avez pas le temps de réfléchir et de vous renseigner à propos d’une offre, surtout si elle est très belle, c’est que justement elle est trop belle et tout à fait factice.

Acceptez une offre de casting selon vos capacités
Lorsqu’une offre de casting sérieuse vous est parvenue, vous ne devez l’accepter que si vous en avez vraiment la possibilité.
Inutile d’accepter une offre pour une figuration à 400km de chez-vous dans une période où vous savez très bien que vous manquerez de disponibilité.
Si vous acceptez en vous disant que vous trouverez bien un moyen, ce n’est pas vous qui prenez un risque c’est la production qui comptera sur vous.
Les castings de nouveaux visages sont justement risqués parce que trop de personnes ne se présentent pas sur les lieux où elles sont attendues.

Si l'on vous explique que vous aurez un cachet pour votre travail mais que certains frais sont à votre charge, n'acceptez jamais que l'on vous réclame de l'argent pour ces frais, encore moins si on vous demande d'envoyer une somme en attendant d'avoir le cachet.
Fuyez c'est une ARNAQUE !!!

Toujours signer un contrat de travail
Vous devez toujours signer un contrat pour une prestation, quelle qu'elle soit.
Si un recruteur refuse de signer un contrat ou s'il s'évertue à vous expliquer que c'est inutile, vous avez déjà un indice que quelque chose n'est pas professionnel.


Une offre sérieuse est toujours basée sur quelque chose de concret, ne serait-ce qu’un historique.
Par exemple, si on vous contacte pour faire de la figuration dans une tournage télévisé, vous aurez le nom de la chaîne, le titre du projet et des noms de responsables.

Si on vous contacte pour un tournage étudiants en cinéma ou télévision, vous aurez au moins le nom de l’école et vous pourrez vérifier.
Si un jeune réalisateur refuse de vous indiquer le nom de son école de cinéma, ce n’est pas bon signe.

Par ailleurs, vous avez aussi les moteurs de recherche sur Internet qui peuvent vous servir à trouver des informations.
Un photographe de magazine vous contacte, vous trouver le magazine et vous vérifiez avec eux les informations du photographe.

N’ayez pas peur de poser des questions au recruteur.
Les vrais professionnels qui contactent de nouveaux venus dans leur domaine
s’attendent à devoir faire la démonstration de leur crédibilité.

L'avenir du casting sur Internet
Le casting sur Internet est appelé à un bel avenir puisque les moyens de vérification du sérieux à la fois des recruteurs et des candidats vont en s’améliorant constamment.

Du côté des usages ont peu s’attendre à ce que la connaissance toujours plus grande de l’outil de communication Internet permette une meilleure manipulation, une meilleure recherche, une approche plus efficace et une sélection plus pertinente des services de casting.

Dans l’ensemble, il faut aussi s’attendre à ce que les casting sur Internet se spécialisent dans des domaines précis.
Au final, plus un service de casting sera ancien et clairement établie dans une niche précise, plus il devrait être durable

Bonne chance dans vos castings !

[© Scoopcasting.com]

Tags :

TF1, France2, M6, Arte, Canal + , France 3, M6, Arte, Canal + , annonces casting,casting mannequin,casting cinema,casting enfant,casting photo,casting amateur,figuration,book photo,casting enfant,agence casting,casting futuroscope,casting bebe,casting chant,surf casting,casting mannequin,casting film,casting magazine,casting star academy,casting photo,offre de casting,casting chanteur,casting figuration,casting ados, casting,annonces casting,casting mannequin,casting cinema,casting enfant,casting photo,casting amateur,figuration,book photo,casting enfant,agence casting,casting futuroscope,casting bebe,casting chant,surf casting,casting mannequin,casting film,casting magazine,casting star academy,casting photo,offre de casting,casting chanteur,casting figuration,casting ados,scoopcasting,scoop casting,actu, news, participer émission tv, comment devenir animateur télé, programme tv, kohlanta, popstars, loftstory, nice people, bigdil, les feux de l'amour, M6, pink TV, Khalifa TV, comédie, jimmy, canal j, tiji, AB1, canalsatellite, TPS, Groupe AB, 13eme rue, live 1, france4,arte,w9,tmc,nrj12,d8,casting,casting ados,infoscasting, infos casting,6ter, numero23, rmc decouverte.